L’apologie du terroriste Israélien Baruch Goldstein.

Tout le lobby sioniste (CRIF etc) aboie, et hurle a « l’apologie du terrorisme » quand un Palestinien fait l’éloge d’une figure ou d’un événement de la RÉSISTANCE. Inutile de vous préciser que c’est bien évidemment mensongé et hypocrite quand on sait que les terroristes en Israël sont « idolâtrés ».

Baruch Goldstein, terroriste Israélien.

A JEWISH SETTLER SHOOTS 52 PALESTINIANS IN HEBRONPrenons l’exemple de Baruch Goldstein, un colon Israélien membre de la Jewish Defense League (LDJ) et médecin dans l’armée Israélienne, qui s’était fait connaitre pour avoir refuser de soigner des non-juifs (goys), même s’ils servaient dans Tsahal. Menacé de passer en cour martiale, il déclarait : «Je ne suis pas disposé à soigner des non-juifs. Je ne reconnais que deux autorités religieuses : les Maimonides et Meir Kahane».
Le 25 février 1994, un vendredi de Ramadan, il est entré dans la mosquée d’Abraham (tombeau des patriarches) a Hébron et a ouvert le feu sur les musulmans pendant la prière du « Jumha ».Il a massacré 29 palestiniens (7 enfants) et blessé 150 autres avec l’aide d’un complice. Une fois les munitions épuisées, les survivants l’ont assommé et battu a mort.

Un héros.

Depuis sa mort, il est devenue un « héros » auprès de l’extrême droite. Sa tombe est devenue le lieu de culte et de prières. Voici les inscriptions sur sa pierre tombale:
« Ici gît un saint, Dr. Baruch Kappel Goldstein, bénie soit la mémoire d’un homme juste et saint, que Dieu venge son sang, à celui qui dévoua son âme aux juifs, au judaïsme et au pays juif. Ses mains sont innocentes et son cœur est pur. Il fut tué en martyr de Dieu le 14 Adar, jour de Pourim de l’an 5754 »
Des activistes du Kach (parti théoriquement interdit mais en fait « toléré) , ont fait son éloge en le déclarant « grand saint de la Torah » ,et ont en plus érigé une plaque commémorative en marbre fin dans la colonie de Kiryat Arba près de Hébron, afin « d’immortaliser » le souvenir de Goldstein.

Encore un sujet controversé.

Les conséquences de ce massacre fut encore plus désastreuses pour les Palestiniens car depuis cette événement, pour assuré la sécurité des colons d’Hebron, une moitié de la mosquée fut occupée par les Juifs, les accès à la Vieille Ville furent condamnés, des dizaines de maisons palestiniennes furent confisquées et rasées, la rue principale de la ville fut interdite à la circulation des palestiniens, un couvre-feu a été imposé à la ville par l’armée Israélienne, en bref la vieille ville est « sous quarantaine » et sous contrôle et violence totale de l’armée Israélienne et de ses colons.

Les motivations, le mode opératoire et l’enquête sont encore douteuses au jour d’aujourd’hui. La vérité officiel n’est nul doute issue d’un scenario de « Spielberg » comme le démontre le Dr Shahak, professeur et président de la Ligue israélienne des droits humains et civils, dans cette article:
http://www.realnews247.com/shahak_the_background_and_consequences_of_the_massacre_in_hebron.htm


Les noms des martyrs assassinés :

Abdelhak Ibrahim AbdelHak Al Ja’bari, 55 ans
AbdelRahim AbdelRahman Abu Sneineh, 48 ans
Ahmad Abdallah Mohammad Taha Abu Sneineh, 25 ans
Ala’ Badr AbdelHalim Taha Abu Sneineh, 17 ans
Arafat Musa Yosef Borkan, 28 ans
Eyyad Hussein AbdelAziz Abuhadid Abu Sneineh, 22 ans
Hatem Nimr Khader Al Fakhouri, 26 ans
Kamal Jamal AbdelMughni Kafeisheh, 13 ans
Khaled Khalawi A. Hussein Abu Sneineh, 58 ans
Khaled Mohammad Hamzeh Al Karaki, 18 ans
Jameel Ayed AbdelFattah Al Natshih, 48 ans
Jabr A’aref AbuHadid Abu Sneineh, 11 ans
Mahmoud Saddek Mohammad Abu Za’nooneh, 49 ans
Marwan Mutlaq Hamid Abu Nijmih, 32 ans
Mohammad Ayyed Izzat Elatrash Abu Sneineh, 21 ans
Mohammad Kifah AbdelMuiz Zakaria Maraka, 11 ans
Mohammad Raji Zein AbdelKhalek Gheith, 47 ans
Mohammad Zeidan Hammoudah AbdelMajeed Jaber, 26 ans
Nimr Mohammad Nimr Mojahed, 34 ans
Raed AbdelMuttaleb Hasan Al Natshih, 20 ans
Rami Arafat Ali Al Rajabi, 11 ans
Saber Musa Husni Katbeh Badr, 37 ans
Salim Idreis Falah Idreis, 27 ans
Salman Awwad E’layyan Al Ja’bari, 37 ans
Sufian Barakat O’of Zahdeh, 21 ans
Talal Mohammad Dawud Mahmoud Dandeis, 26 ans
Tareq Adnan Mohammad A’ashour Abu Sneineh, 14 ans
Wael Salah Ya’kub Al Muhtaseb, 28 ans
Walid Zuheir Mahfooth Abu Hamdieh, 13 ans

Publicités

Israel a calculé le rapport calorique des Palestiniens afin de limiter l’importation de nourriture a Gaza.

Israël, qui maintient le blocus sur Gaza depuis 2007, vraiment soucieux du bien-être des Gazaouis ? C’est ce que les autorités israéliennes veulent faire croire, après avoir déclaré, mercredi 17 octobre, qu’elles prennent soin d’éviter pour Gaza une crise humanitaire. Comment ? En calculant le nombre de calories nécessaires pour chaque habitant de l’enclave palestinienne, un ratio supposé être maintenu au-dessus du seuil de malnutrition.

Selon une étude de 2008 nommée « Consommation alimentaire dans la bande de Gaza – Les lignes rouges » et rendue public par Haaretz, Israël a estimé que chaque habitant de la bande de Gaza doit consommer en moyenne 2 279 calories par jour (2 500 pour les hommes, 2 000 pour les femmes, 1 300 pour les enfants).

De ce chiffre, et en prenant ensuite en compte la nourriture produite localement de la bande de Gaza, qui compte 1,6 million d’habitants, les autorités israéliennes ont déduit la quantité de nourriture nécessaire et le nombre de camions autorisés à entrer chaque jour dans le territoire palestinien, soit 106 véhicules chargés de vivres et produits de première nécessité. Lire la suite

La Palestine est financierment asphixiée par Israel, selon la Banque Mondial.

La Banque mondiale prévient que la crise financière des Territoires palestiniens s’aggrave et exhorte les donateurs à agir rapidement pour soutenir l’Autorité palestinienne.

Les finances de l’Autorité palestinienne, qui dirige la Cisjordanie, ont été affaiblies par la baisse des aides internationales, l’augmentation des dépenses pour les retraites et les emprunts, ainsi qu’une baisse des recettes en raison de la crise économique, principalement dans la Bande de Gaza aux mains du Hamas.

Dans son rapport rendu public mercredi, la Banque mondiale souligne qu’une croissance durable demande un fort investissement du secteur privé, mais ce développement est entravé par Israël qui empêche la circulation des Palestiniens dans 60% de la Cisjordanie.

La majorité des terres arables et des terrains sont situés en territoire cisjordanien, mais se trouvent sous contrôle total de l’Etat hébreu. Lire la suite

La justice Israelienne disculpe l’armée dans la mort de Rachel Corrie.

L’Etat hébreu « dispose d’un système bien huilé pour protéger ses militaires », regrette la mère de la militante écrasée par un bulldozer en 2003.
Un tribunal israélien a rejeté mardi une plainte déposée par les parents de la pacifiste américaine Rachel Corrie, tuée en 2003 par un bulldozer militaire israélien à Gaza et qui est devenue une figure emblématique du soutien aux Palestiniens dans le monde.

Rachel Corrie, 23 ans, a été écrasée le 16 mars 2003 sous les chenilles d’un bulldozer de l’armée alors qu’elle s’opposait avec d’autres membres du Mouvement international de solidarité (ISM) et des Palestiniens à la destruction d’une maison palestinienne à Rafah (sud de la bande de Gaza).

« Je suis parvenu à la conclusion qu’il n’y a pas eu de négligence de la part du conducteur du bulldozer », a affirmé le juge Oded Gershon, en lisant le verdict devant le tribunal de district de Haïfa (nord d’Israël). Le juge a également estimé que l’enquête de la police militaire avait été menée correctement.Il a conclu que la mort de Rachel Corrie résultait d’un « accident » tout en rejetant les accusations selon lesquelles un film vidéo sur ce qui s’était passé avait été détruit.

« La défunte s’est mise dans une situation dangereuse, elle se tenait devant un bulldozer géant à un endroit où le conducteur ne pouvait pas la voir. Elle ne s’est pas éloignée comme l’aurait fait une personne raisonnable. Sa mort résulte d’un accident qu’elle a provoqué elle même », a expliqué le juge.

Il a conclu que la mort de Rachel Corrie résultait d’un accident tout en rejetant les accusations selon lesquelles un film vidéo sur ce qui s’était passé avait été détruit. Lire la suite

Un rapport israélien recommande la légalisation de colonies sauvages d’occupation en Palestine.

Un rapport rédigé par trois juristes désignés par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu recommande de légaliser des colonies sauvages en Cisjordanie, ont indiqué lundi plusieurs médias.

Ces juristes, dirigés par l’ancien juge de la Cour suprême Edmund Lévy, ont été chargés fin janvier de présenter des recommandations sur le statut légal des colonies sauvages.

Leur rapport de 89 pages souligne que les gouvernements successifs ont agi avec une totale mauvaise foi en affirmant que ces colonies avaient été construites illégalement tout en encourageant leur construction, a précisé la radio publique.

Ces colonies sauvages construites sur des terres domaniales ou achetées à des Palestiniens peuvent être légalisées sans que le gouvernement n’ait à prendre de nouvelle décision, car elles ont été érigées avec son accord et ses encouragements, en conclut-il.

Le document estime également que les juifs ont le droit de s’installer partout en Cisjordanie notamment dans les secteurs restés sous contrôle d’Israël en vertu d’accords signés avec l’Autorité palestinienne, a ajouté la radio, en référence aux accords d’autonomie laissant 60 % de la Cisjordanie sous contrôle total israélien.

Ces juristes nient par ailleurs qu’Israël soit une puissance militaire occupante ou que le droit international interdise la création de colonies, à rebours de la communauté internationale qui les considère toutes comme illégales, qu’elles aient ou non été approuvées par le gouvernement israélien. Lire la suite

L’église de la Nativité a Bethléem devient le 1er site Palestinien au Patrimoine de l’Unesco.

Une première qui ne laisse personne indifférent. L’Unescoa inscrit vendredi le site de l’église de la Nativité de Bethléem (Cisjordanie) au Patrimoine mondial, usant d’une procédure d’urgence qui a suscité une vive protestation d’Israël, lors d’une session à Saint-Pétersbourg (Russie).

Il s’agit du premier site palestinien inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture.

Le site du «Lieu de naissance de Jésus», comprenant également la route de pèlerinage, a été inscrit par 13 voix pour, 6 contre et 2 abstentions lors d’un vote secret des 21 membres du Comité du patrimoine, qui comprenaient cette année notamment la France, la Russie, l’Allemagne et le Japon.

Une «reconnaissance par le monde des droits du peuple palestinien»

L’annonce de l’inscription du site a été saluée par des applaudissements nourris. A Ramallah, la présidence palestinienne s’est aussitôt félicitée. «Cette reconnaissance par le monde des droits du peuple palestinien est une victoire pour notre cause et la justice», a déclaré Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président Mahmoud Abbas, alors que le négociateur palestinien Saëb Erakat a salué «un jour historique». Lire la suite

« Investir en Israël a été l’une des meilleures décisions de Google » selon Google

Le Président exécutif de Google Eric E.Schmidt a rencontré hier le Premier ministre d’Israël Benjamin Netanyahu dans son bureau à Jérusalem. Le président de Google a déclaré qu’il considère Israël comme une nation start-up et a reconnu la valeur du service à l’armée . En réponse à cela, le Premier ministre Netanyahu a donné à Eric E.Schmidt un «doodle» Google qu’il avait établi en conformité avec les suggestions qu’il a reçues des internautes en Israël.

Un «doodle» est une refonte du logo Google, dont l’entreprise s’adapte à marquer les occasions spéciales au cours de l’année. Le dessin du Premier ministre Netanyahu est composé d’un drapeau israélien, d’un homme assis sous un parasol et les cristaux découverts par le lauréat du prix Nobel en chimie de cette année, le professeur Dan Shechtman, comme un symbole de la position d’Israël à la pointe de la science et la technologie. “Il s’agit d’Israël, la science, le soleil et Google”, a déclaré le Premier ministre Netanyahu. Eric E.Schmidt a répondu que le Premier ministre Netanyahu était le premier dirigeant au monde à avoir dessiné un «doodle» Google. Lire la suite

La ville de Jaffa refuse le projet de loi sioniste visant à interdire l’appel à la prière.

La ville de Jaffa refuse le projet de loi sioniste visant à interdire l’appel à la prière.

Les dirigeants et les habitants de la ville de Jaffa dans les territoires palestiniens occupés en 1948 ont fermement condamné la proposition de loi qui vise à interdire l’appel à la prière par des haut-parleurs, et  que le gouvernement sioniste a l’intention d’approuver et de la soumettre à un vote à la Knesset sioniste.

Ces condamnations interviennentà l’issue de la publication d’une proposition par le journal « Tel-Aviv » faite par un colon sioniste de remplacer l’appel à la prière par des textos, dans lesquels les musulmans seront appelés à la prière sur leurs téléphones portables. Lire la suite

Pour le favori républicain Newt Gingrich, les Palestiniens sont « un peuple inventé ».

Pour le favori républicain Newt Gingrich, les Palestiniens sont « un peuple inventé ».

Newt Gingrich, récent favori de la course à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine, qualifie les Palestiniens de « groupe de terroristes » et de peuple « inventé », dans un entretien diffusé vendredi par une télévision juive aux Etats-Unis.

Moquant les efforts de l’administration Obama en faveur de la paix au Proche-Orient, Newt Gingrich estime que « être impartial, entre une démocratie qui respecte l’état de droit, et un groupe de terroristes qui lance des missiles tous les jours, ce n’est pas de l’impartialité, cela revient à favoriser les terroristes« .

Dans l’entretien accordé à la chaîne The Jewish Channel, l’ancien président de la Chambre des représentants accuse l’Autorité palestinienne, qui reconnaît le droit à l’existence d’Israël, de partager avec le mouvement islamiste Hamas « l’énorme désir de détruire Israël« .

Lire la suite

Israël va voter un projet de loi visant a interdire les hauts-parleurs pour limiter les décibels de l’Adhân.

Israël va voter un projet de loi visant a interdire les hauts-parleurs pour limiter les décibels de l’Adhân.

Des sources médiatiques dans l’Etat de l’occupation sioniste ont révélé mercredi soir que le gouvernement sioniste dirigé par Benjamin Netanyahu approuvera dimanche prochain lors de sa séance hebdomadaire, le projet d’une nouvelle loi raciste pour empêcher l’appel à la prière (« Adhan ») dans des haut-parleurs partout dans les territoires palestiniens occupés en 1948. Si cette loi venait à être votée, cela signifierait que le Ministre de l’Intérieur israélien déciderait de où et quand les amplificateurs des mosquées destinés à diffuser l’Adhân seraient permis, ainsi que les décibels autorisés.

Le correspondant politique de la deuxième chaîne à la télévision sioniste, a déclaré que le projet de la loi a été présenté par le parti « Israël Beitouna » dirigé par le ministre sioniste des affaires étrangères, Avigdor Liebermann, mais la Knesset ne l’a pas examiné en mai dernier en raison de la sensibilité du sujet. Il a ajouté que Netanyahu a récemment convenu de la nécessité de promulguer la loi, annonçant aux ministres qu’elle sera soumise au vote dimanche prochain. Lire la suite