L’apologie du terroriste Israélien Baruch Goldstein.


Tout le lobby sioniste (CRIF etc) aboie, et hurle a « l’apologie du terrorisme » quand un Palestinien fait l’éloge d’une figure ou d’un événement de la RÉSISTANCE. Inutile de vous préciser que c’est bien évidemment mensongé et hypocrite quand on sait que les terroristes en Israël sont « idolâtrés ».

Baruch Goldstein, terroriste Israélien.

A JEWISH SETTLER SHOOTS 52 PALESTINIANS IN HEBRONPrenons l’exemple de Baruch Goldstein, un colon Israélien membre de la Jewish Defense League (LDJ) et médecin dans l’armée Israélienne, qui s’était fait connaitre pour avoir refuser de soigner des non-juifs (goys), même s’ils servaient dans Tsahal. Menacé de passer en cour martiale, il déclarait : «Je ne suis pas disposé à soigner des non-juifs. Je ne reconnais que deux autorités religieuses : les Maimonides et Meir Kahane».
Le 25 février 1994, un vendredi de Ramadan, il est entré dans la mosquée d’Abraham (tombeau des patriarches) a Hébron et a ouvert le feu sur les musulmans pendant la prière du « Jumha ».Il a massacré 29 palestiniens (7 enfants) et blessé 150 autres avec l’aide d’un complice. Une fois les munitions épuisées, les survivants l’ont assommé et battu a mort.

Un héros.

Depuis sa mort, il est devenue un « héros » auprès de l’extrême droite. Sa tombe est devenue le lieu de culte et de prières. Voici les inscriptions sur sa pierre tombale:
« Ici gît un saint, Dr. Baruch Kappel Goldstein, bénie soit la mémoire d’un homme juste et saint, que Dieu venge son sang, à celui qui dévoua son âme aux juifs, au judaïsme et au pays juif. Ses mains sont innocentes et son cœur est pur. Il fut tué en martyr de Dieu le 14 Adar, jour de Pourim de l’an 5754 »
Des activistes du Kach (parti théoriquement interdit mais en fait « toléré) , ont fait son éloge en le déclarant « grand saint de la Torah » ,et ont en plus érigé une plaque commémorative en marbre fin dans la colonie de Kiryat Arba près de Hébron, afin « d’immortaliser » le souvenir de Goldstein.

Encore un sujet controversé.

Les conséquences de ce massacre fut encore plus désastreuses pour les Palestiniens car depuis cette événement, pour assuré la sécurité des colons d’Hebron, une moitié de la mosquée fut occupée par les Juifs, les accès à la Vieille Ville furent condamnés, des dizaines de maisons palestiniennes furent confisquées et rasées, la rue principale de la ville fut interdite à la circulation des palestiniens, un couvre-feu a été imposé à la ville par l’armée Israélienne, en bref la vieille ville est « sous quarantaine » et sous contrôle et violence totale de l’armée Israélienne et de ses colons.

Les motivations, le mode opératoire et l’enquête sont encore douteuses au jour d’aujourd’hui. La vérité officiel n’est nul doute issue d’un scenario de « Spielberg » comme le démontre le Dr Shahak, professeur et président de la Ligue israélienne des droits humains et civils, dans cette article:
http://www.realnews247.com/shahak_the_background_and_consequences_of_the_massacre_in_hebron.htm


Les noms des martyrs assassinés :

Abdelhak Ibrahim AbdelHak Al Ja’bari, 55 ans
AbdelRahim AbdelRahman Abu Sneineh, 48 ans
Ahmad Abdallah Mohammad Taha Abu Sneineh, 25 ans
Ala’ Badr AbdelHalim Taha Abu Sneineh, 17 ans
Arafat Musa Yosef Borkan, 28 ans
Eyyad Hussein AbdelAziz Abuhadid Abu Sneineh, 22 ans
Hatem Nimr Khader Al Fakhouri, 26 ans
Kamal Jamal AbdelMughni Kafeisheh, 13 ans
Khaled Khalawi A. Hussein Abu Sneineh, 58 ans
Khaled Mohammad Hamzeh Al Karaki, 18 ans
Jameel Ayed AbdelFattah Al Natshih, 48 ans
Jabr A’aref AbuHadid Abu Sneineh, 11 ans
Mahmoud Saddek Mohammad Abu Za’nooneh, 49 ans
Marwan Mutlaq Hamid Abu Nijmih, 32 ans
Mohammad Ayyed Izzat Elatrash Abu Sneineh, 21 ans
Mohammad Kifah AbdelMuiz Zakaria Maraka, 11 ans
Mohammad Raji Zein AbdelKhalek Gheith, 47 ans
Mohammad Zeidan Hammoudah AbdelMajeed Jaber, 26 ans
Nimr Mohammad Nimr Mojahed, 34 ans
Raed AbdelMuttaleb Hasan Al Natshih, 20 ans
Rami Arafat Ali Al Rajabi, 11 ans
Saber Musa Husni Katbeh Badr, 37 ans
Salim Idreis Falah Idreis, 27 ans
Salman Awwad E’layyan Al Ja’bari, 37 ans
Sufian Barakat O’of Zahdeh, 21 ans
Talal Mohammad Dawud Mahmoud Dandeis, 26 ans
Tareq Adnan Mohammad A’ashour Abu Sneineh, 14 ans
Wael Salah Ya’kub Al Muhtaseb, 28 ans
Walid Zuheir Mahfooth Abu Hamdieh, 13 ans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s