Obama interrompu dans son discours par un étudiant Palestinien lors de sa visite en Terre Sainte.


Obama en voyage en Israel.

Le président Américain Barack Obama était en visite en Israël afin de regagner le cœur des Israéliens et bien évidement les faveurs de l’AIPAC, lobby sioniste américain, qui avait appelé a voter pour le candidat Mitt Romney lors des précédentes élections présidentielles américaines. Apres avoir confirmé « l’alliance éternelle » entre Israël et les États Unis ainsi que la fierté «d’être le plus fort allié d’Israël», il nous a aussi rappelé que le Hezbollah etait une « organisation terroriste » et que Israel et les Etats Unis etaient « des démocraties… la meilleure forme de gouvernement ». C’est pas faute de le rappeler car on a tendance a l’oublier et voir plutôt le coté « démoncratique d’Israhell ».

Obama a profité aussi de son voyage en se recueillant sur plusieurs sites symbolique dont le plus « choquant » a mes yeux a été la tombe de Theodor Herzl, juif athée fondateur de l’idéologie mensongère fasciste et coloniale qu’est le Sionisme.

d8856c04c872d7092c0f6a706700eb35

Un passage en Palestine moins enthousiaste.

Bien qu’étant de passage en Israel, Barack Obama est parti a Ramallah en Palestine afin de rencontré Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité Palestinienne. La même pommade habituelle, « La Palestine mérite sont propre État » (Ndlr: bien que les États Unis ait voté contre le statut d’État observateur) etc etc. Des souhaits, des formules magiques qui redonnent l’espoir au plus désespéré. Et pour finir, afin de calmer les plaintes de Mahmoud Abbas face a la colonisation et de l’absence de négociation avec Israël tant que ce dernier continuera a coloniser, le gouvernement Américain a débloqué 500 millions de dollars d’aide aux Palestiniens. Une somme qui était gelée par le Congrès depuis des mois. Comment calme t’on un dirigeant? On lui filant du fric…

photo_1363861616220-3-0
Du coté du peuple Palestinien, la visite d’Obama a été accompagné de manifestations, de deux tirs de roquettes (que le Hamas a d’ailleurs démentie avoir été responsable). Les Palestiniens ont compris que l’intérêt de sa visite était avant tout afin de relancer les relations « Israelobamaienne » et que le processus de paix qui passe par un etat Palestinien et une fin de l’occupation était un sujet de second plan. Lors de son passage a Bethléem, il n’y avait aucune foule désespérée pour accueillir le président américain.

Un étudiant Palestinien interrompt le discours d’Obama.

rabeeaEIDLes policiers israéliens ont arrêté un étudiant palestinien a Jérusalem, après qu’il eut interrompu le discours d’Obama, tenu devant les étudiants de l’université de Haïfa au Jerusalem International Convention Center.
Rabeea Eid, 24 ans, vient de Eilaboun, une petite ville palestinienne en Galilée. Il est journaliste pour l’hebdomadaire Al Fasl Mqal, et  journaliste et rédacteur en chef de Arabs48.com. Il a étudié les sciences politiques et la philosophie à l’Université de Haïfa et a eu le courage de s’élever et d’interpeller le président américain, devant les étudiants et les membres de l’académie:

« Êtes-vous là vraiment pour la paix ou pour fournir encore plus d’armes à Israël pour assassiner les Palestiniens?« 

A ce moment là, Barack Obama, visiblement gêné, fait semblant de tendre l’oreille à ce que dit son « chahuteur » .

media

« Vous avez dans cette salle des Palestiniens et cette terre doit être à tous ceux qui y vivent. Comment osez-vous insister sur le caractère juif et « démocratique » de l’Etat israélien rendu coupable pourtant d’innombrables crimes contre l’humanité?« 

Au même moment, les services de sécurité israélien et américain accourent en meute vers cet « invité » indésirable.

« Vous avez dit ‘Israël un état démocratique? C’est bien pourtant cet état qui a tué Rachel Corrie cette citoyenne pacifiste américaine. Avez-vous vu le mur de l’Apartheid?« 

(Rachel Corrie est une militante américaine assassinée le 16 mars 2003 dans la bande de Gaza. Elle a été écrasée par un bulldozer israélien)

Obama a répondu a la foule qui huait: « Non non, cela fait partie du débat vivant dont on parlait, c’est bien !  » Il continue en ironisant : « Je me sens comme à la maison ! Je ne me sentirai pas bien si je n’avais pas au moins un agitateur… »

Rabia Eid a tout juste le temps de dire à Obama : « Vous êtes un extrémiste et un sioniste » avant d’être bâillonné et mis en dehors de l’Auditorium où le président américain continua son discours faisant semblant d’être heureux d’avoir été chahuté.

Rabia Eid a révélé a la chaine Israelienne Channel 10 qu’il trouvé son discours « extrémiste et sioniste »:  « Obama a parlé d’un Etat juif, et cela est inacceptable pour moi et les arabes du monde ». Il a aussi révélé au site Israélien Walla « j’ai crié contre l’occupation et pour la liberté de la Palestine ‘! »

Obama-Heckler-Rabia-Eid

Communiqué mensonger de la Maison Blanche.

La Maison Blanche, a affirmé au travers d’un communiqué qu’un jeune Israélien aurait chahuté le Président Obama au sujet de la condamnation du fameux espion israélien Jonathan Pollard. Une propagande, une désinformation pour limiter la polémique autour de cette intervention.

Ecrit par Mission Falestine

Publicités
par missionfalestine Posté dans Articles

3 commentaires sur “Obama interrompu dans son discours par un étudiant Palestinien lors de sa visite en Terre Sainte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s