La Palestine devient un Etat observateur non-membre a l’ONU. Quels changements?


'rf'rf'La Palestine a obtenu le statut d' »État observateur non-membre » a l’ONU.
138 pays ont voté en faveur de l’adhésion, 9 ont voté « non » et 41 se sont abstenu.

Les 9 pays qui ont vote contre :
Israel (lol), les Etats-Unis, le Canada, la République tchèque, le Panama, les Iles Marshall, Nauru, la Micronésie, Palau.

Les 41 pays qui se sont abstenus :Albanie, Allemagne, Andorre, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie Herzégovine, Bulgarie, Cameroun, Colombie, Corée du Sud, Croatie, République démocratique du Congo, Estonie, Fidji, Grande-Bretagne, Guatemala, Haïti, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Macédoine,Malawi, Moldavie, Monaco, Mongolie, Monténégro, Pays-Bas, Papouasie Nouvelle Guinée, Paraguay, Pologne, Roumanie, Rwanda, Samoa, Saint Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Togo, Tonga, Vanuatu.

C’est un évènement historique et symbolique mais cela ne constitue pas la reconnaissance d’un État à part entière, avec tous les droits s’y rattachant. A défaut de pouvoir siéger à l’Assemblée des Nations Unies en tant que membre de plein droit (pouvant voter des résolutions, prendre part aux décisions du Conseil de sécurité…), les observateurs ont le droit de prendre la parole à l’Assemblée générale des Nations Unies réunions, participer aux votes de procédure, et à parrainer et à signer des résolutions, mais pas de voter les résolutions et autres questions de fond.

Un pas historique et symbolique.

000_Was7098970
Il y a 65 ans jour pour jour,  le 29 novembre 1947,  l’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté un plan de partage de la Palestine sauf qu’aucun État Palestinien n’a vu le jour.
Désormais, avec ce nouveau statut l’ONU devra traiter du problème israélo-palestinien en prenant en compte ce nouveau paramètre : il y a deux États, et non plus un seul. Ce ne sera plus des « territoires occupés » mais un État Palestinien occupé par Israël.
Les Palestiniens vont également pouvoir saisir, les instances juridiques internationales de l’ONU, telles que la Quatrième Convention de Genève sur la protection des civils et la Cour pénale internationale (CPI). En conséquent, les Palestiniens pourront trainer Israël en justice pour « crimes de guerre » par exemple. Cependant, cela risque de prendre énormément de temps tout en sachant qu’Israël est passé expert en la matière de contourner le droit internationale.

Historique et symbolique, c’est un pas en avant vers la reconnaissance d’un véritable État Palestinien souverain et indépendant.

Le changement sur place.

La situation sur place ne changera pas. Elle est très susceptible d’empirer et il faudra s’attendre a des représailles comme celles de l’année dernière qui ont suivi l’intégration de la Palestine a l’UNESCO. Israël risque d’appliquer une politique de « prix a payer », c’est a dire accélérer la colonisation, « durcir » les conditions d’occupations, sanctionner financièrement l’autorité Palestinienne.  Il faut s’attendre aussi a une hausse de la violence de la part des colons Israéliens. La mentalité du « price tag (prix a payer) » sera omniprésente, un air de vengeance.

Une eglise Palestinienne vendalisée par les colons Israeliens avec la mention "price tag", prix a payer

Une eglise Palestinienne vendalisée par les colons Israeliens avec la mention « price tag », prix a payer

L’Histoire a montré que la résistance violente a amené les Palestiniens a beaucoup de défaites face a Israël. A chaque guerre, Israël a regagné des territoires et au final la résistance Palestinienne a été diabolisée, tournée en terrorisme et par ce fait Israël a été considérablement légitimisé. Cette « resistance » diplomatique est une alternative.
L’entrée a l’ONU est honorable mais la priorité reste que les Palestiniens puissent jouir au plus vite de leur droits, de leur liberté, de pouvoir circuler librement, de vivre dans la sécurité que ce soit a Gaza comme en Cisjordanie. Si les démarches diplomatique peuvent apporté ces conditions prioritaires, alors c’est bénéfique.

Le conflit est loin d’être terminé tant que l’on n’a pas attribué légitimement un véritable État, des frontières fixes, Jérusalem-Est comme capitale de la Palestine, le droit au retour, la levée du blocus a Gaza, le retrait de l’armée et des colons Israéliens etc. La route est longue.

Un enfant fêtant la "victoire" a Ramallah

Un enfant fêtant la « victoire » a Ramallah

Publicités

3 commentaires sur “La Palestine devient un Etat observateur non-membre a l’ONU. Quels changements?

  1. Pingback: La Palestine devient un Etat observateur non-membre a l’ONU. Quels changements ? « Réseau vox populi

  2. Pingback: La reconnaissance de la Palestine à l’ONU est d’abord la reconnaissance d’Israël! | Le citoyen engagé

  3. Appel à la dissidence !
    Voici des entretiens réalisés entre Philippe Ploncard d’Assac et Florian Rouanet :

    L’entretien du 8 décembre 2012 sur l’actualité politico-médiatique (deuxième du nom) :
    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-entretien-sur-l-actualite-n-2-avec-florian-rouanet-113424829.html

    Succession à l’UMP – Fillon-Copé, manif du 18 novembre 2012 contre le « mariage » homo, « mal-baisées » du Femen et Pussy Riot, Casapound et « fascisme » , Thibault de Chassey, rabbin de Cisjordanie et l’islamisation, rabbin Ron Chaya et la shoah, Syrie, « état » Palestinien, Cécile Duflot et les biens du Clergé, multinationale Peugeot, assimilationnisme, antisémitisme florissant…etc.

    + Entretien sur le mondialisme :
    http://ploncard-dassac.over-blog.fr/article-le-mondialisme-entretien-du-6-ctobre-2012-avec-florian-rouanet-111376674.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s