Israel a calculé le rapport calorique des Palestiniens afin de limiter l’importation de nourriture a Gaza.


Israël, qui maintient le blocus sur Gaza depuis 2007, vraiment soucieux du bien-être des Gazaouis ? C’est ce que les autorités israéliennes veulent faire croire, après avoir déclaré, mercredi 17 octobre, qu’elles prennent soin d’éviter pour Gaza une crise humanitaire. Comment ? En calculant le nombre de calories nécessaires pour chaque habitant de l’enclave palestinienne, un ratio supposé être maintenu au-dessus du seuil de malnutrition.

Selon une étude de 2008 nommée « Consommation alimentaire dans la bande de Gaza – Les lignes rouges » et rendue public par Haaretz, Israël a estimé que chaque habitant de la bande de Gaza doit consommer en moyenne 2 279 calories par jour (2 500 pour les hommes, 2 000 pour les femmes, 1 300 pour les enfants).

De ce chiffre, et en prenant ensuite en compte la nourriture produite localement de la bande de Gaza, qui compte 1,6 million d’habitants, les autorités israéliennes ont déduit la quantité de nourriture nécessaire et le nombre de camions autorisés à entrer chaque jour dans le territoire palestinien, soit 106 véhicules chargés de vivres et produits de première nécessité.

L’Etat hébreu assure que sa politique concernant Gaza a été menée indépendamment de ce calcul. Guy Inbar, responsable du ministreisraélien de la Défense, a déclaré que ce calcul, basé sur les données entre 2007-2010, « s’inscrit dans le cadre d’une recherche évoquée lors de deux réunions et que nous n’avons jamais utilisée ».

Selon l’ONG israélienne de défense des droits de l’Homme, Gisha, qui a bataillé pour rendre public l’étude israélienne, 400 camions ravitaillaient Gaza avant le blocus. « Imposer un plafond d’importation de nourriture est contraire aux droits de l’homme », affirme un responsable de l’agence des Nations unies pour les réfugiés. Israël dit se soucier du bien-être des Gazaouis mais maintient un blocus qui asphyxie l’économie de la région et est la cause de nombreuses pénuries, aggravées par les bombardements réguliers de l’aviation israélienne. Les actes parlent d’eux-mêmes, pas les discours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s