La colonisation Israelienne, obstacle a la Paix et a l’independance de la Palestine.


« Migron, la plus vaste colonie « sauvage » évacuée ». C’est le genre de titre que l’on peut lire un peu partout récemment dans la presse, et qui a premiere vue peut satisfaire. Cependant, il ne faut pas se réjouir trop vite de cette « évacuation »! Les colons de Migron ne sont pas « expulsés » comme on peut le voir un peu partout mais simplement « déplacés ». En effet ils sont transférés d’une colonie sauvage a une colonie légalisé par Israël. Leur déplacement a permis, en parallèle, de développer et d’étendre une colonie déjà existante et protégée par la justice Israélienne. Quelque part c’est comme ci que vous passiez d’un F2 a un F4.

En territoires Palestiniens occupés, il existe des colonies « sauvage » et des colonies « légales ». Les colonies sauvages sont celles qui sont construites sans l’accord d’Israël quand aux autres, elles sont construite par Israël ou sont des colonisés sauvages légalisés par la suite par la justice Israélienne. A noter que toutes les colonies Israéliennes sont considérées comme « illégale » par la communauté Internationale (ONU) , mais bon on s’en fout c’est Israël.

Selon une interview réalisée par Meron Rapoport pour le quotidien israélien Haaretz en 2005, M. Weisglass, conseiller d’Ariel Sharon, a déclaré que « le général Sharon a décidé de rendre Gaza, qu’il n’a jamais considéré comme d’« intérêt national », afin de sauver les colonies de Cisjordanie, et, plus important encore, d’empêcher tout accord négocié avec les Palestiniens. « Ce que nous avons fait vise à geler le processus de négociation. Et, en gelant le processus de négociation, vous empêchez la création d’un État palestinien et vous empêchez la discussion sur la question des réfugiés. (…) Le désengagement comporte la bonne dose de formol nécessaire pour qu’il n’y ait pas de processus de négociation avec les Palestiniens»

Israël veut la paix mes amis, ne l’oubliez jamais! N’oublions pas « Israël est un miracle« comme disait N. Sarkozy. Israël fait tout pour établir un état sioniste qui s’étendra du Nil a l’Euphrate au coté d’un état Palestinien qui s’étendra de la tombe à la pierre tombale.

Au passage je renvois tout le monde vers la définition du mot colonisation qui est trop souvent « angélisé » et détourné de son sens:

La colonisation est un processus d’expansion territoriale et démographique qui se caractérise par des flux migratoires ; l’invasion, l’occupation et l’exploitation d’un espace géographique, la mise en tutelle et la domination politique, culturelle, religieuse et économique, voire le génocide, des populations qui s’étaient établies préalablement sur ce territoire. La colonisation, à différencier du colonialisme lequel est une doctrine ou idéologie, est pratiquée par certains États sur des peuples ou d’autres États1 alors contraints d’accepter des liens de dépendance2. Il s’agit d’un processus expansionniste d’occupation, qui consiste en l’établissement d’une ou plusieurs colonies par la mise sous influence étrangère d’autres territoires. Lorsqu’il y a domination politique du territoire et assujettissement de ses habitants, on parle alors d’impérialisme de la part du centre politique de décision appelé métropole.

La colonisation peut avoir pour but l’exploitation d’avantages réels ou supposés (matière première, main-d’œuvre, position stratégique, espace vital, etc.) d’un territoire au profit de sa métropole ou de ses colons, et peut avoir pour prétexte des notions floues telles que « le développement de la civilisation ».

La colonisation se différencie d’une simple occupation politique d’un territoire car elle revêt une dimension économique, religieuse ou idéologique.

La colonisation se distingue de l’annexion par la différence de traitement, de droits ou de statut juridique accordé entre le citoyen et le colonisé, à la défaveur de ce dernier. La colonisation se caractérise par l’envoi massif (colonie de peuplement) ou non (comptoir, protectorat…) de colons issus du pays colonisateur afin de gérer la colonie.

C’est fou ce que la colonisation Israélienne apporte le sens a cette définition.
Un colon est donc un oppresseur venu prendre la terre par la force. Autrement dit ce n’est pas un acteur pour la paix, ni un « enfant de coeur ». En territoires Palestiniens ils sont armés et protégés par l’armée Israélienne. Ils agressent, insultent, terrorisent et menacent constamment les Palestiniens. Ils transmettent leur haine et leur idéologie a leurs enfants dès leur plus jeune age (http://wp.me/p1Y2BG-r3 et http://wp.me/p1Y2BG-uF.). Comment nous tourner vers un avenir commun de paix quand on voit que l’éducation s’oriente dans les deux cotés vers la haine mutuelle.

Il faut s’indigner et dénoncer au maximum l’absence de sanctions, exiger l’expulsion totale de tous les colons ainsi qu’éradiquer le sionisme!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s