Francois Hollande rend hommage a Yitzhak Shamir, une ancienne figure du sionisme décédée.


L’ancien premier ministre Yitzhak Shamir, décédé samedi à l’âge de 96 ans, était l’un des leaders historiques de la droite nationaliste israélienne, fidèle jusqu’au bout au dogme du « Grand Israël ».

Durant toute sa vie politique, Yitzhak Shamir s’est opposé à des concessions territoriales israéliennes au profit des Palestiniens, aussi bien en Cisjordanie que dans la bande de Gaza ou à Jérusalem-Est.

Pour lui, toutes ces régions conquises lors de la guerre de juin 1967 font partie intégrante d’« Eretz Israël » (la Terre d’Israël).
Il s’est forgé cette idéologie nationaliste au sein des groupes armés juifs clandestins dans la Palestine sous mandat britannique avant de venir sur le tard en politique, en 1970, à l’appel de l’ancien premier ministre Menahem Begin, lui aussi une grande figure de la droite nationaliste.

Ancien du Mossad, membre de plusieurs organisations extrémistes juives et figure historique de la droite israélienne, Shamir est mort à l’âge de 96 ans, dans une maison de retraite de Herzliya. Retiré de la vie politique, il souffrait de la maladie d’Alzheimer et ne reconnaissait plus personne depuis plusieurs années.

Hollande lui rend hommage

Les hommages sont venus de toute la classe politique. Benyamin Nétanyahou a salué un membre de «la génération des géants, qui a créé l’État d’Israël et lutté pour la liberté du peuple juif sur sa terre». Shimon Pérès s’est incliné devant son ancien rival politique: «Un combattant courageux… un grand patriote qui a servi son pays avec intégrité et un dévouement sans faille.»

Le président français François Hollande a rendu hommage samedi dans un communiqué à la forte personnalité de Yitzhak Shamir:
« Israël perd avec Yitzhak Shamir une forte personnalité qui s’est engagée, dès son plus jeune âge, dans la fondation de l’Etat d’Israël auquel il était indéfectiblement attaché, et dont il fut le Premier ministre à deux reprises« , écrit M. Hollande.

« Tout au long de sa vie, Yitzhak Shamir fut un responsable politique actif et passionné, attaché au rayonnement d’Israël et soucieux de son rôle international et de sa sécurité », ajoute le président français.

« Chef du gouvernement, lors de la première guerre du Golfe, alors qu’Israël était attaqué par (le président irakien) Saddam Hussein (ndlr en 1991), il sut manifester la retenue nécessaire pour protéger son pays », ajoute-t-il.

Selon le président Hollande, « la relation qu’il entretenait avec la France était ancienne et, à la tête du gouvernement d’Israël, il s’est attaché à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays. »

Rendant hommage au courage exemplaire dont l’ancien responsable israélien a fait preuve face à la maladie, M. Hollande exprime également ses condoléances à la famille et aux proches d’Yitzhak Shamir, au peuple et gouvernement israéliens…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s