INFO: Moussa Abou Marzouk, N°2 du Hamas, se confie à la presse américaine.


Moussa Abou Marzouk, N°2 du Hamas, se confie à la presse américaine

Le quotidien juif new-yorkais Forward est une institution née il y a plus d’un siècle sous le nom de Forverts ( פֿאָרווערטס ). Aujourd’hui rédigé en anglais, le journal était autrefois écrit en yiddish, la langue parlée par les juifs en Europe de l’Est.

En ce printemps 2012, Forward publie une interview passionnante de Moussa Abou Marzouk, le Numéro 2 du Hamas palestinien.

La première interview accordée par un dirigeant du Hamas à la presse juive américaine est déjà un évènement en soi. Elle intervient au moment où le Hamas renouvelle sa Direction. Le scrutin se déroule simultanément à Gaza, en Cisjordanie, dans les prisons israéliennes et à l’étranger. Chacune de ces circonscriptions désigne un Conseil consultatif (Majlis Al Choura) ainsi qu’un Bureau politique et le chef de celui-ci. Un long et discret processus qui aboutira prochainement à la désignation des instances centrales du parti (Conseil consultatif et Bureau politique) et de son chef.

Moussa Abou Marzouk dirigea le Bureau politique du Hamas de 1992 à 1997. A cette date, il fut éclipsé et remplacé par l’actuel chef de la formation, Khaled Mechaal.

Moussa Abou Marzouk est-il candidat pour reprendre la tête du Bureau politique du Hamas à la faveur du scrutin en cours? Probablement mais il est impossible de le dire avec certitude car les règles sont strictes : aucun cadre du Hamas n’annonce lui-même sa candidature pour la fonction.

Dans son long entretien accordé à Forward, Moussa Abou Marzouk détaille les positions de son parti concernant Israël :

« Nous ne reconnaîtrons pas Israël en tant qu’état » affirme le cadre islamiste palestinien, qui propose une « hudna » ( هدنة – « trêve » en arabe) de longure durée. Et Moussa Abou Marzouk illustre son propos en prenant pour exemple la situation qui prévaut entre Israël et le Liban ou entre Israël et la Syrie.

–  Le Numéro 2 du mouvement islamiste palestinien confirme que son parti a bien évoqué l’idée de rejoindre la « résistance populaire », la stratégie non-armée que mène désormais l’Autorité Palestinienne rivale, dirigée par le Président Mahmoud Abbas. Mais Moussa Abou Marzouk précise que le Hamas ne renonce pas pour autant à son droit à la « résistance » armée.

– Concernant la Charte du Hamas, parsemée de références antisémites, le cadre du parti explique que ce texte fait débat au sein de son organisation et que le Hamas prend déjà de nombreuses décisions qui ne s’appuient pas sur sa charte. « Au départ, nous n’avons rien contre les Juifs en tant que religion ou en tant qu’êtres humains, explique Moussa Abou Marzouk, le problème c’est que les Israéliens ont expulsé ma famille, qu’ils occupent ma terre et qu’ils s’en sont pris à des milliers de Palestiniens »

 

http://jerusalem.blogs.rfi.fr/article/2012/04/27/moussa-abou-marzouk-n-2-du-hamas-se-confie-la-presse-americaine

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s