Réponse des candidats a l’éléction présidentielle sur la proclamation unilatérale d’un etat Palestinien.


Le Nouvel Observateur a interviewer chaque candidat sur la politique étrangère qui serait adopté en cas d’élection. Voici leur réponse sur la question Palestinienne:

Etes-vous prêt à reconnaître un Etat de Palestine proclamé unilatéralement ?

François Hollande: «  Cela figure dans les 60 engagements que je prends auprès des Français et je l’ai dit au Président M. Abbas quand je l’ai rencontré à nouveau en décembre dernier : je suis en faveur d’un processus conduisant à la paix au Proche-Orient, à un Etat palestinien viable et à la sécurité d’Israël. Je soutiendrai tous les efforts en faveur de la reconnaissance internationale de l’Etat palestinien, qui est une aspiration légitime des Palestiniens, de la manière qui conviendra le mieux aux Palestiniens et à la cause de la paix en général. »



Nicolas Sarkozy:  » Un État palestinien est une nécessité absolue pour la stabilité de la région, un droit pour les Palestiniens et la meilleure garantie d’une vraie sécurité pour Israël. Sa création doit résulter d’une négociation, malheureusement bloquée depuis des années. La priorité, c’est donc que les parties reviennent au plus vite à la table des négociations. C’est dans cet esprit qu’il faut aborder la question de la reconnaissance. C’est ce que la France a fait en proposant une voie équilibrée qui n’empêche pas la reprise du dialogue. »

 

Nicolas Dupont-Aignan:  » Bien entendu, je suis profondément attaché aux droits des peuples à disposer d’eux-mêmes et je pense que la France doit reconnaitre un Etat palestinien proclamé unilatéralement. Les Palestiniens ont le droit d’avoir un Etat viable comme les Israéliens ont le droit de vivre en sécurité. »

 

Nathalie Arthaud:  » Je suis inconditionnellement pour le droit du peuple palestinien à disposer d’un État. Ce droit lui est refusé par Israël depuis sa naissance imposée aux Palestiniens par la force. Des millions d’entre eux se retrouvant spoliés de leurs terres et condamnés à vivre dans des camps.Cette politique terroriste poursuivie par la suite a conduit aujourd’hui les deux peuples, juifs et Palestiniens, dans une impasse sanglante. Si les Palestiniens subissent une oppression inacceptable, les juifs sont eux aussi victimes de cette situation car un peuple qui en opprime un autre ne peut être libre. « 

 

François Bayroux:  » De facto, l’Autorité palestinienne est traitée sur la scène internationale comme administrant un quasi-Etat et la Palestine a été récemment admise comme membre à part entière de l’UNESCO. Au-delà de la reconnaissance officielle d’un Etat, la vraie question est celle de la relance des négociations israélo-palestiniennes et de l’amélioration de la situation de sécurité symétrique, pour les uns et pour les autres, sur le terrain. La France et l’Union européenne apportent leur plein soutien, y compris financier, au processus de paix. Cela devrait, si les États européens unissaient leurs actions, leur donner le poids et l’influence nécessaires pour convaincre. Tel sera le sens de mes efforts. « 

 

Eva Joly:  » J’y suis prête et j’y suis même très attachée. Le peuple palestinien a droit à un Etat viable. Ce conflit envenime depuis des décennies les relations internationales. On ne peut continuer à cautionner la perpétuation de la colonisation de terres palestiniennes par un gouvernement israélien actuellement fermé à tout dialogue. La démarche de reconnaissance auprès des Nations Unies était la bonne et a montré la maturité des autorités palestiniennes. Malheureusement Israël, les Etats-Unis, comme la France d’ailleurs, ne se sont pas montrés à la hauteur de l’Histoire. « 

 

Phillipe Poutou:  » Je défends le droit à l’auto-détermination des peuples, à commencer par le peuple palestinien, qui doit voir ses droits élémentaires satisfaits. Alors, si le peuple palestinien proclame un Etat indépendant, je suis prêt à le reconnaître bien évidemment. Dans une perspective internationaliste, j’ai longtemps espéré que verrait le jour un Etat binational dans la région où auraient pu coexister en paix les peuples israélien et palestinien. Mais la politique coloniale de l’Etat d’Israël a sans doute rendu caduque cette option, dans un premier temps au moins. Un Etat palestinien indépendant est sans aucun doute une première étape nécessaire pour permettre d’aller vers la paix dans la région. »

 

Jacques Cheminade:  » Je m’en tiens à mon soutien du Pacte de Genève Beilin/Rabbo. Le gouvernement Netanyahou manifeste une tendance absolument contraire. « 

 

Marine LePen:  » Oui. Nous défendons les peuples dans leur droit à l’existence souveraine et à leur sécurité. Israël a droit à un Etat, les Palestiniens aussi. Le mot « unilatéralement » est trompeur. Dans l’histoire du monde, aucun peuple n’a été installé par l’extérieur. Tous se sont pris en main et ont fait valoir leur droit. Ce que nous condamnons fermement, en revanche, c’est le terrorisme comme moyen d’obtention d’un but politique. Nous avons toujours été très clairs sur ce point. Tuer des civils innocents n’est pas compatible avec notre vision du combat politique. Malheureusement ce n’est pas l’apanage des terrorismes arabes ou islamiques puisque l’OTAN a beaucoup tué d’innocents en Serbie, en Irak, en Afghanistan, en Libye ! « 

Jean-Luc Mélenchon: Il n’a pas répondu. Cependant, Eric Coquerel, conseiller spécial de Jean Luc Melanchon a répondu récement repondu au journal « Métro » :  » Nous sommes pour une paix juste entre Israel et la Palestine, ce qui suppose la reconnaissance d’un état palestinien dans des conditions viables et la fin de toute colonisation. Nous sommes pour l’application des résolutions de l’ONU en la matière. Dans le même temps nous sommes pour la reconnaissance du droit d’Israël à vivre en paix dans des frontières reconnues par tous les pays voisins.  »

Faites vos Jeux…

Publicités

2 commentaires sur “Réponse des candidats a l’éléction présidentielle sur la proclamation unilatérale d’un etat Palestinien.

  1. j’aime bien sarkozy quand il dit qu’il doit y avoir 1 etat palestinien je pose la question pourquoi il n’a pas dit a l’ambassadeur a l’onu de reconnaitre la Palestine comme pays membre,c’est 1 faux jeton comme ses 2 collegues du 1er rang

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s