Le Comité international de la Croix-Rouge livre du carburant pour les hôpitaux de Gaza.


Le Comité international de la Croix-Rouge livre du carburant pour les hôpitaux de Gaza.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé avoir commencé lundi la livraison de 150.000 litres de carburant pour les hôpitaux de la bande de Gaza, touchée par une grave pénurie d’électricité.

Nous avons commencé ce matin (lundi) la distribution de 150.000 litres de carburant diesel pour les hôpitaux de la bande de Gaza, qui sera achevée en fin de journée, a déclaré à l’AFP le porte-parole du CICR, Aymane al-Chihabi, précisant qu’il s’agissait de carburant israélien.

Le CICR avait annoncé cette livraison d’urgence, dans un communiqué le 29 mars, afin d’aider treize hôpitaux publics à maintenir les services de santé essentiels pour les dix prochains jours.

Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a participé lundi aux funérailles de trois enfants qui ont péri dimanche soir dans le centre du territoire dans un incendie provoqué par des bougies utilisées pour pallier le manque d’électricité, selon les services d’urgence.

Ces martyrs sont les martyrs du peuple palestinien, du siège et du complot contre le peuple palestinien, a déclaré M. Haniyeh à l’assistance de plusieurs milliers de personnes.

Il a ensuite rappelé que son adjoint et ministre des Affaires étrangères Mohammad Awad était en Egypte pour des consultations intensives avec la partie égyptienne et les responsables (de l’Autorité palestinienne, NDLR) à Ramallah sur ce sujet, selon un communiqué de son bureau.

Des résultats en sortiront dans un proche avenir, a-t-il affirmé, lors d’une visite à l’hôpital à l’ex-détenue palestinienne Hanaa Chalabi, qui a observé une grève de la faim de 43 jours, arrivée dimanche à Gaza où elle a été bannie pour trois ans en échange de sa libération par Israël.

Le chef du gouvernement du Hamas a salué un don du Qatar de 25.000 tonnes de carburant à Gaza, soit des quantités suffisantes pour deux mois appelant les autres pays arabes à faire de même et à oeuvrer à mettre fin au siège.

Le 29 mars, il a assuré, en recevant une délégation parlementaire égyptienne, que le Hamas ne permettrait pas à Israël de se décharger sur l’Egypte de ses responsabilités sur la bande de Gaza, sous blocus israélien.

Gaza est une partie intégrante de l’entité palestinienne et de l’Etat palestinien, et n’approuvera aucun projet des occupants (israéliens) pour arracher Gaza à la Palestine, avait déclaré M. Haniyeh, cité par un communiqué de son bureau.

Mais il y a des engagements moraux et fraternels de l’Egypte, c’est pourquoi nous frappons à sa porte, avait-il ajouté.

Gaza subit depuis des années des coupures de courant, mais l’actuelle pénurie, provoquée par l’interruption de la contrebande de carburant en provenance d’Egypte pour l’unique centrale du territoire, est l’une des pires, avec jusqu’à 18 heures par jour sans électricité.

Selon l’ONU, la centrale peut produire jusqu’à 80 mégawatts, auxquels s’ajoutent 120 mégawatts fournis par Israël et 22 par l’Egypte, soit presque deux tiers de la demande maximale, estimée à 360 mégawatts.

(©AFP / 02 avril 2012 14h47)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s