Israël condamne le grand mufti de Jérusalem pour avoir récité un haddith.


Israël condamne le grand mufti de Jérusalem pour avoir récité un haddith.

Israël a condamné hier le grand mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein, pour avoir récité lors d’une réunion du Fatah un passage des écrits sacrés de l’islam appelant à tuer les juifs.

Dans un prêche prononcé le 9 janvier lors d’un rassemblement organisé pour célébrer le 47e anniversaire de la fondation du Fatah, le grand mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein, a récité le passage d’un «hadith», texte traditionnel attribué au prophète Mohamed. «L’heure du jugement n’aura pas lieu avant que vous ne combattiez les juifs, a t-il dit. Le juif se cachera derrière la pierre et derrière l’arbre. La pierre et l’arbre pleureront. « Ô, musulman, ô serviteur de Dieu, c’est un juif qui est derrière moi, viens et tue-le ».»

L’Autorité palestinienne a pour sa part démenti que ce sermon constituait un appel aux armes.

Du coup, au sein de la classe politique israélienne, plusieurs voix condamnent le Mufti Mohamed Hussein et appellent même à son arrestation. Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, pour qui le processus de paix a été gâché par des provocations vis-à-vis de l’État juif de la part de responsables palestiniens, a déclaré que le prêche du grand mufti était «une grave attaque que tous les pays du monde doivent condamner».

Il a ajouté avoir demandé l’ouverture d’une enquête criminelle au procureur général d’Israël. C’est l’avocat général du gouvernement Yehouda Weinstein qui a été chargé du dossier.

Des conséquences?

Les conséquences des déclarations du grand mufti sur les efforts menés pour reprendre les pourparlers préliminaires avec Israël ne sont pas évidentes.

Interrogé par Reuters Télévision, le grand mufti a déclaré que le hadith était une prophétie sur la fin des temps, et non un précepte politique. «Il n’y a rien dans mon prêche qui n’appelle au meurtre, a t-il dit. Je parlais de mon peuple, de sa volonté indéfectible et de son existence sur cette terre jusqu’à l’heure(de la résurrection).»

Le ministre palestinien des Affaires religieuses, Mahmoud al Habash, a déclaré: «Nous restons sur la même position politique. Nous croyons en la paix. Il [Hussein] citait seulement un hadith qui parle du destin, de ce qui pourrait se produire dans l’avenir.»

http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/340829/nouvelle-polemique-au-proche-orient-israel-condamne-un-preche-du-grand-mufti-de-jerusalem

Publicités

Un commentaire sur “Israël condamne le grand mufti de Jérusalem pour avoir récité un haddith.

  1. salam
    au vatican il y a beaucoup de rabbins qui doivent avoir peur car si leurs prêches utilisent des talmuds, il y a beaucoup à redire sur certains talmuds qui dit par exemple qu’un non juif tué et aussi important que la mort d’un moustique.
    donc ce n’est que de la mascarades en plus dire que tous les pays du monde doivent condamnés….
    je pense qu’il netanyahou ne veut pas de la paix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s