Nétanyahou s’engage à lutter contre l’extrémisme des colons…


Nétanyahou s’engage à lutter contre l’extrémisme des colons

Alors que la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et le Portugal ont condamné mardi 20 décembre auprès de l’ONU la décision d’Israël de publier des appels d’offres pour la construction de logements dans des colonies de Jérusalem-Est et de Cisjordanie, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, s’est engagé de son côté à contrecarrer une vague d’actes de vandalisme antipalestiniens et anti-israéliens menés par des colons juifs extrémistes.

« Le gouvernement ne tolérera pas des attaques visant les soldats, la police, les Arabes, les Juifs et les mosquées », a affirmé M. Nétanyahou, qui s’exprimait à la base militaire d’Ephraïm, dans le nord de la Cisjordanie, à l’occasion de la cérémonie d’allumage de la première des huit bougies de Hanouka, la fête juive des « Lumières ». La semaine passée, une cinquantaine de colons extrémistes avaient fait irruption dans cette base, où ils avaient endommagé des véhicules et pris à partie un officier supérieur israélien. « Ces actes entachent la démocratie israélienne, qui se fonde sur le respect de la loi », a encore dit M. Nétanyahou.

« LE PRIX À PAYER »

Lundi, des inconnus avaient barbouillé des graffitis hostiles à l’islam et favorables aux colons sur les murs d’une mosquée de Cisjordanie. Le gouvernement palestinien avait condamné le lendemain cet incident, le septième du genre en une semaine. Dénonçant « le silence du gouvernement israélien » à propos de ces attaques, le gouvernement palestinien a appelé la communauté internationale à exercer des pressions sur l’Etat hébreu « afin qu’il mette fin au terrorisme des colons ».

Des ultras de la colonisation mènent ce qu’ils appellent une politique du « prix à payer », qui consiste à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans ou des soldats, des mesures gouvernementales qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts. A la suite d’agressions répétées contre des mosquées et des soldats israéliens, M. Nétanyahou s’était déjà engagé à réprimer les extrémistes juifs auteurs d’exactions contre les Palestiniens et l’armée, qui bénéficient pour l’instant d’une quasi-impunité.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/12/20/netanyahou-s-engage-a-lutter-contre-l-extremisme-des-colons_1620925_3218.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s