Rencontre de Mahmoud Abbas avec Francois Hollande, Delanoë et Sarkozy (Video)


L’Autorité palestinienne, 195e drapeau de l’Unesco

La veille, Mahmoud Abbas avait assisté à la levée du drapeau palestinien au siège de l’Unesco, à Paris. L’Autorité palestinienne devenant ainsi le 195e membre de l’organisation.

Lors de son discours, il avait qualifié ce moment d’«historique » et annonçait son intention de rejoindre les 16 autres organisations internationales que son statut de membre de l’Unesco lui permet de briguer. Une évolution qui devrait se faire « au bon moment et dans le bon contexte », a affirmé M. Abbas.

Il en a aussi profiter pour rencontrer François Hollande, Bertrand Delanoë et Nicolas Sarkozy.

Rencontre avec François Hollande.

Accompagné de son directeur de campagne, Pierre Moscovici, le candidat socialiste s’est entretenu pendant une quarantaine de minutes avec M. Abbas à l’hôtel Meurice.

A l’issue de cet entretien, M. Hollande s’est exprimé pour la première fois sur le sujet depuis qu’il est candidat. S’il était élu à la présidence de la République, M. Hollande « amplifierait les efforts de la France pour obtenir un accord de paix qui a déjà trop tardé ».

Dans un discours très équilibré envers les deux protagonistes du conflit, M. Hollande a critiqué la politique de colonisation israélienne et enjoint les Palestiniens à donner des garanties de sécurité à Israël.

Interrogé sur la politique menée par le Nicolas Sarkozy sur le sujet, M. Hollande assure ne pas critiquer sa position : « Sur cette question la France doit parler d’une voix forte. C’est un enjeu suffisament important pour ne pas ajouter de différends quand il peut y avoir consensus. »

En marge de cet entretien, M. Hollande a été questionné sur les négociations Merkel-Sarkozy lors du sommet européen. Il a déploré n’avoir été informé de rien et juge qu’il s’agit d’une « curieuse façon de préparer les sommets ». S’il était aux responsabilités, il donnerait « des informations aux autres partis et ouvrirait des consultations », a-t-il promis.

. Dans un discours qualifié de « très équilibré » par le journal Le Monde, François Hollande a critiqué la politique de colonisation israélienne et appelé Mahmoud Abbas à donner (encore !) des garanties de sécurité à Israël.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xmyosu_rencontre-entre-mahmoud-abbas-et-francois-hollande_news<br /><a href= »http://www.dailymotion.com/video/xmyosu_rencontre-entre-mahmoud-abbas-et-francois-hollande_news &raquo; target= »_blank »>Rencontre entre Mahmoud Abbas et Fran&ccedil;ois Hollande</a> <i>par <a href= »http://www.dailymotion.com/PartiSocialiste &raquo; target= »_blank »>PartiSocialiste</a></i>

Rencontre avec Bertrand Delanoë.

S’ils n’avaient pas pu se rencontrer lors de la visite de Bertrand Delanoë dans les Territoires (occupés) palestiniens du 26 au 30 novembre dernier, le maire de la capitale et le chef de l’Autorité palestinienne se sont rattrapés à Paris.

Bertrand Delanoë a donc reçu, en grande pompe, Mahmoud Abbas, mercredi 14 décembre au matin. Au cours d’un entretien de 40 minutes, les deux « amis » ont pu faire le point sur l’avancée des projets de parrainage entre la ville de Paris et des villes palestiniennes. L’occasion pour M. Delanoë de réitérer son affection « pour les deux peuples » du Proche-Orient et de saluer « la ténacité tranquille du président Abbas qui défend avec pertinence et raison la cause de l’Etat Palestinien […] avec un message de paix permanent pour les deux peuples ».

« L’Etat de Palestine est un fait. Je vois vivre cet Etat à Ramallah et Jéricho […] c’est une réalité culturelle, politique, démocratique et nationale » , a poursuivi M. Delanoë, en plaidant, une nouvelle fois, pour la reconnaissance d’un Etat palestinien par la communauté internationale.

Concernant les projets de parrainage établis entre Paris et des villes israéliennes et palestiniennes, les deux protagonistes se sont félicités de certaines avancées « concrètes ». Liées par un pacte de coopération et d’amitié depuis le 15 juin 2009, Paris et la ville palestinienne de Jéricho ont, par exemple, entamé la première phase d’un projet de gestion durable de l’eau, un enjeu crucial dans cette région. « Des coopérations qui sont facteurs de paix », a précisé M. Delanoë.

Rencontre avec Nicolas Sarkozy.

Le président palestinien s’entretenait hier avec le chef de l’État français sur la progression du processus de paix au Proche-Orient.

Pour la deuxième fois depuis le mois d’octobre, Nicolas Sarkozy recevait hier Mahmoud Abbas pour un « entretien consacré à la situation dans les territoires palestiniens, aux relations bilatérales franco-palestiniennes, aux moyens de faire progresser le processus de paix israélo-palestinien ainsi qu’aux principales questions régionales », a fait savoir l’Élysée. Devant l’Assemblée générale de l’ONU, le président français s’était prononcé pour un « statut intermédiaire d’État observateur », sans accès à la justice internationale.

Il avait également invité Israéliens et Palestiniens à faire des « compromis » pour parvenir à un accord de paix « définitif » d’ici un an. Jusqu’au mois de septembre, la France n’avait pas multiplié les initiatives envers les Palestiniens.

L’embarras de la position française, très suiviste de Washington face à l’initiative palestinienne devant l’ONU, a pu se mesurer à sa discrétion quant à son choix final. Mais le « oui » surprise de la France en octobre dernier à l’Unesco a marqué une relative évolution de la diplomatie française, notamment dans ses rapports avec le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou.

Alors que la position de la France sur l’admission de l’État palestinien à l’Onu n’a toujours pas été formulée, Mahmoud Abbas a redit qu’il renouvellerait les démarches au Conseil de sécurité jusqu’à obtenir satisfaction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s