Les Palestiniens reprochent à Israël son silence sur la sécurité et les frontières .


Les Palestiniens reprochent à Israël son silence sur la sécurité et les frontières .

Le négociateur palestinien Saëb Erakat a appelé jeudi la communauté internationale à presser Israël de dévoiler ses positions sur les frontières et la sécurité, comme l’a réclamé le Quartette sur le Proche-Orient.

Nous avons présenté au Quartette notre point de vue sur la sécurité et les frontières et nous attendons toujours la réponse du gouvernement israélien là-dessus, a déclaré M. Erakat à l’AFP, faisant référence à des réunions séparées des deux parties avec des représentants du Quartette (Etats-Unis, Union européenne, ONU, Russie) le 14 novembre à Jérusalem.

Nous avons répondu positivement au Quartette en exposant notre point de vue et l’ensemble de nos positions, comme réclamé, mais si Israël refuse d’en faire autant, quelle sera la position de l’administration américaine et du Quartette?, a-t-il dit, les appelant à tenir Israël pour responsable de l’échec de la reprise de négociations de paix.

Les Palestiniens ont présenté le 14 novembre au Quartette un document traçant les frontières d’un Etat palestinien sur la base des lignes de 1967 avec des échanges de territoire allant jusqu’à 1,9% de superficie, a indiqué M. Erakat.

S’agissant de la sécurité, ils ont donné leur accord à la présence d’une tierce partie à la frontière avec Israël, en échange du retrait israélien total de tous les territoires palestiniens occupés depuis 1967, a-t-il ajouté.

Interrogé au sujet de la réponse israélienne au Quartette sur la sécurité et les frontières, un responsable gouvernemental a déclaré à l’AFP sous le couvert de l’anonymat: L’objectif des conversations avec le Quartette est d’avancer vers des négociations directes (avec les Palestiniens, NDLR) et non pas de s’y substituer, laissant entendre qu’Israël réservait sa réponse.

Le Quartette a dit que les propositions seraient présentées dans le cadre de pourparlers directs entre les parties, a affirmé de son côté à l’AFP un responsable israélien proche des négociations, qui a également requis l’anonymat.

Les émissaires du Quartette ont discuté avec les parties de leurs propositions sur le territoire et la sécurité, avait annoncé le 14 novembre l’ONU, dont le QG à Jérusalem-Est accueillait les discussions.

A l’issue de précédentes réunions séparées le 26 octobre à Jérusalem, le Quartette avait annoncé que les deux camps étaient censés présenter des propositions détaillées sur le tracé des frontières et la sécurité dans les trois mois à venir.

Dans une déclaration à l’ONU le 23 septembre, quelques heures après le dépôt d’une demande d’adhésion d’un Etat de Palestine à l’ONU, le Quartette a proposé un plan de relance des négociations de paix israélo-palestiniennes, au point mort depuis plus d’un an.

La proposition prévoyait la reprise du dialogue sous un mois et la conclusion d’un accord de paix en un an. Israël et les Palestiniens ont accueilli plus ou moins favorablement cette proposition, mais l’ont chacun interprétée comme une validation de leurs revendications.

 

http://www.romandie.com/news/n/_Les_Palestiniens_reprochent_a_Israel_son_silence_sur_la_securite_et_les_frontieres011220112112.asp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s