A la Convention nationale du CRIF, Richard Prasquier dénonce la ‘détestation d’Israël’ des Verts.


A la Convention nationale du CRIF, Richard Prasquier dénonce la ‘détestation d’Israël’ des Verts.

Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des organisations juives de France a dénoncé dimanche, lors de la Convention nationale du Crif, « la détestation » qu’ont les Verts d’Israël.   

Le président du CRIF s’adressait à quelques journalistes en marge de la Convention « Demains, les juifs de France », qui s’est tenue à Paris et a réuni près de 900 personnes autour de thèmes débattus par des intellectuels de renom. 

Interrogé sur les questions qui lui paraissent les plus préoccupantes, Richard Prasquier a stigmatisé « le déferlement anti-israélien d’une partie du monde de l’information » et son « influence au sein du parti écologiste ».   

« Il y a un déferlement anti-israélien d’une partie du monde de l’information qui nous pose beaucoup de questions, à nous Juifs, dont la très grande majorité est extrêmement attachée à Israël et qui voit Israël représenté d’une façon qui nous paraît complètement contraire à la réalité ».   

« Les faiseurs d’opinion ont des positions qui, vis-à-vis d’Israël, se retrouvent souvent dans les partis d’extrême-gauche et aussi chez les Verts », a poursuivi le président du CRIF.   

« Ce qui me paraît particulièrement significatif, c’est l’influence que ça a pris dans un parti considéré comme significatif en France, mais qui ne fait pas tellement de voix. Comment le parti écologiste qui, pour des raisons absolument incompréhensibles, logiquement, idéologiquement incompréhensibles a fait du combat contre Israël un de ses étendards ».   

« Je ne vois absolument pas en quoi la critique d’Israël, la détestation d’Israël et le soutien au mouvements pro-palestiniens y compris dans leurs actions les plus illégales, en quoi cet élément constitutif du programme des Verts est écologique ». 

« S’il s’agit de prendre la défense des opprimés, il y a des dizaines et des dizaines et des centaines de millions d’opprimés dans le monde, dont la situation est beaucoup plus grave, qui auraient beaucoup plus mérité d’obtenir le soutien sans faille de ce parti ».   

« En réalité », a ajouté Richard Prasquier, « on sait très bien qu’il s’agit d’une posture simplement électoraliste. Cette confusion des positions et l’influence que ces mouvements ont sur une partie des faiseurs d’opinions médiatiques font que le soutien que nous apportons à Israël est continuellement mis en cause ».

AFP

Publicités

Un commentaire sur “A la Convention nationale du CRIF, Richard Prasquier dénonce la ‘détestation d’Israël’ des Verts.

  1. on voit que ce gus fait partit des tortionnaires du peuple palestinien et les juifs sont les mêmes pleureuses eux ils ont le droit de s’octroyer la destruction de la Palestine en tant qu’entité arabe,il voudrait que seul les sionistes soient de la région,il oubli que les juifs n’ont plus aucun droit sur ces terres les séfarades donc sémites se sont tires sans défendre leurs terres en 77 après jc et les ashkénazes eux ne sont pas des sémites mais des turcos mongoles issus de l’émigration de ceux-ci en Turquie et en Ukraine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s