L’apologie du terroriste Israélien Baruch Goldstein.

Tout le lobby sioniste (CRIF etc) aboie, et hurle a "l’apologie du terrorisme" quand un Palestinien fait l’éloge d’une figure ou d’un événement de la RÉSISTANCE. Inutile de vous préciser que c’est bien évidemment mensongé et hypocrite quand on sait que les terroristes en Israël sont "idolâtrés".

Baruch Goldstein, terroriste Israélien.

A JEWISH SETTLER SHOOTS 52 PALESTINIANS IN HEBRONPrenons l’exemple de Baruch Goldstein, un colon Israélien membre de la Jewish Defense League (LDJ) et médecin dans l’armée Israélienne, qui s’était fait connaitre pour avoir refuser de soigner des non-juifs (goys), même s’ils servaient dans Tsahal. Menacé de passer en cour martiale, il déclarait : «Je ne suis pas disposé à soigner des non-juifs. Je ne reconnais que deux autorités religieuses : les Maimonides et Meir Kahane».
Le 25 février 1994, un vendredi de Ramadan, il est entré dans la mosquée d’Abraham (tombeau des patriarches) a Hébron et a ouvert le feu sur les musulmans pendant la prière du "Jumha".Il a massacré 29 palestiniens (7 enfants) et blessé 150 autres avec l’aide d’un complice. Une fois les munitions épuisées, les survivants l’ont assommé et battu a mort.

Un héros.

Depuis sa mort, il est devenue un "héros" auprès de l’extrême droite. Sa tombe est devenue le lieu de culte et de prières. Voici les inscriptions sur sa pierre tombale:
« Ici gît un saint, Dr. Baruch Kappel Goldstein, bénie soit la mémoire d’un homme juste et saint, que Dieu venge son sang, à celui qui dévoua son âme aux juifs, au judaïsme et au pays juif. Ses mains sont innocentes et son cœur est pur. Il fut tué en martyr de Dieu le 14 Adar, jour de Pourim de l’an 5754 »
Des activistes du Kach (parti théoriquement interdit mais en fait "toléré) , ont fait son éloge en le déclarant « grand saint de la Torah » ,et ont en plus érigé une plaque commémorative en marbre fin dans la colonie de Kiryat Arba près de Hébron, afin « d’immortaliser » le souvenir de Goldstein.

Encore un sujet controversé.

Les conséquences de ce massacre fut encore plus désastreuses pour les Palestiniens car depuis cette événement, pour assuré la sécurité des colons d’Hebron, une moitié de la mosquée fut occupée par les Juifs, les accès à la Vieille Ville furent condamnés, des dizaines de maisons palestiniennes furent confisquées et rasées, la rue principale de la ville fut interdite à la circulation des palestiniens, un couvre-feu a été imposé à la ville par l’armée Israélienne, en bref la vieille ville est "sous quarantaine" et sous contrôle et violence totale de l’armée Israélienne et de ses colons.

Les motivations, le mode opératoire et l’enquête sont encore douteuses au jour d’aujourd’hui. La vérité officiel n’est nul doute issue d’un scenario de "Spielberg" comme le démontre le Dr Shahak, professeur et président de la Ligue israélienne des droits humains et civils, dans cette article:
http://www.realnews247.com/shahak_the_background_and_consequences_of_the_massacre_in_hebron.htm


Les noms des martyrs assassinés :

Abdelhak Ibrahim AbdelHak Al Ja’bari, 55 ans
AbdelRahim AbdelRahman Abu Sneineh, 48 ans
Ahmad Abdallah Mohammad Taha Abu Sneineh, 25 ans
Ala’ Badr AbdelHalim Taha Abu Sneineh, 17 ans
Arafat Musa Yosef Borkan, 28 ans
Eyyad Hussein AbdelAziz Abuhadid Abu Sneineh, 22 ans
Hatem Nimr Khader Al Fakhouri, 26 ans
Kamal Jamal AbdelMughni Kafeisheh, 13 ans
Khaled Khalawi A. Hussein Abu Sneineh, 58 ans
Khaled Mohammad Hamzeh Al Karaki, 18 ans
Jameel Ayed AbdelFattah Al Natshih, 48 ans
Jabr A’aref AbuHadid Abu Sneineh, 11 ans
Mahmoud Saddek Mohammad Abu Za’nooneh, 49 ans
Marwan Mutlaq Hamid Abu Nijmih, 32 ans
Mohammad Ayyed Izzat Elatrash Abu Sneineh, 21 ans
Mohammad Kifah AbdelMuiz Zakaria Maraka, 11 ans
Mohammad Raji Zein AbdelKhalek Gheith, 47 ans
Mohammad Zeidan Hammoudah AbdelMajeed Jaber, 26 ans
Nimr Mohammad Nimr Mojahed, 34 ans
Raed AbdelMuttaleb Hasan Al Natshih, 20 ans
Rami Arafat Ali Al Rajabi, 11 ans
Saber Musa Husni Katbeh Badr, 37 ans
Salim Idreis Falah Idreis, 27 ans
Salman Awwad E’layyan Al Ja’bari, 37 ans
Sufian Barakat O’of Zahdeh, 21 ans
Talal Mohammad Dawud Mahmoud Dandeis, 26 ans
Tareq Adnan Mohammad A’ashour Abu Sneineh, 14 ans
Wael Salah Ya’kub Al Muhtaseb, 28 ans
Walid Zuheir Mahfooth Abu Hamdieh, 13 ans

La Palestine devient un Etat observateur non-membre a l’ONU. Quels changements?

'rf'rf'La Palestine a obtenu le statut d'"État observateur non-membre" a l’ONU.
138 pays ont voté en faveur de l’adhésion, 9 ont voté "non" et 41 se sont abstenu.

Les 9 pays qui ont vote contre :
Israel (lol), les Etats-Unis, le Canada, la République tchèque, le Panama, les Iles Marshall, Nauru, la Micronésie, Palau.

Les 41 pays qui se sont abstenus :Albanie, Allemagne, Andorre, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie Herzégovine, Bulgarie, Cameroun, Colombie, Corée du Sud, Croatie, République démocratique du Congo, Estonie, Fidji, Grande-Bretagne, Guatemala, Haïti, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Macédoine,Malawi, Moldavie, Monaco, Mongolie, Monténégro, Pays-Bas, Papouasie Nouvelle Guinée, Paraguay, Pologne, Roumanie, Rwanda, Samoa, Saint Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Togo, Tonga, Vanuatu.

C’est un évènement historique et symbolique mais cela ne constitue pas la reconnaissance d’un État à part entière, avec tous les droits s’y rattachant. A défaut de pouvoir siéger à l’Assemblée des Nations Unies en tant que membre de plein droit (pouvant voter des résolutions, prendre part aux décisions du Conseil de sécurité…), les observateurs ont le droit de prendre la parole à l’Assemblée générale des Nations Unies réunions, participer aux votes de procédure, et à parrainer et à signer des résolutions, mais pas de voter les résolutions et autres questions de fond. Lire la suite

Michael Ben-Ari, membre de la Knesset appelle au génocide et a la destruction de Gaza.

Voici une traduction des propos de Michael Ben-Ari, membre de la Knesset, sur sa page Facebook incitant au génocide et a la destruction:

"Mes frères bien-aimés, roturiers, garder votre vie en toute sécurité
Goldstone ridicule.
Dans les heures qui suivent, vous allez entrer dans la bande de Gaza pour détruire la tête du monstre.
Nous vous attendons a la maison pour vous serrer dans les bras. Ridicule rapport de Goldstone.
Dans la bande de Gaza, il n’y a pas d’innocents. Ne laissez pas les diplomates qui veulent paraitre bon aux yeux du monde entier risquer votre vie.
Si vous vous sentez menacé, détruisez. Lire la suite

L’armée Israélienne prise en flagrant délit de propagande sur sa page Facebook.

Le 17 Octobre, l’armée israélienne a publié une photo sur sa page Facebook. L’image montrait un jeune homme masqué tenant un cocktail Molotov et elle mettait en vedette des statistiques concernant le nombre d’attaques contre des Israéliens en Cisjordanie depuis le début de l’année 2012. L’armée israélienne encourage les utilisateurs de Facebook de partager l’image "parce que les médias habituels ne le font pas."


FAUX! Car les médias avaient largement partager cette photo. Cependant ce n’était pas dans le même contexte car cette image forte n’a rien à voir avec les Palestiniens et les Israéliens. Elle a été prise par un photographe de Reuters, Hamad Mohammed, lors de manifestations dans le village de Salmabad au Barheïn en dernier Avril. Lire la suite

Israel a calculé le rapport calorique des Palestiniens afin de limiter l’importation de nourriture a Gaza.

Israël, qui maintient le blocus sur Gaza depuis 2007, vraiment soucieux du bien-être des Gazaouis ? C’est ce que les autorités israéliennes veulent faire croire, après avoir déclaré, mercredi 17 octobre, qu’elles prennent soin d’éviter pour Gaza une crise humanitaire. Comment ? En calculant le nombre de calories nécessaires pour chaque habitant de l’enclave palestinienne, un ratio supposé être maintenu au-dessus du seuil de malnutrition.

Selon une étude de 2008 nommée « Consommation alimentaire dans la bande de Gaza – Les lignes rouges » et rendue public par Haaretz, Israël a estimé que chaque habitant de la bande de Gaza doit consommer en moyenne 2 279 calories par jour (2 500 pour les hommes, 2 000 pour les femmes, 1 300 pour les enfants).

De ce chiffre, et en prenant ensuite en compte la nourriture produite localement de la bande de Gaza, qui compte 1,6 million d’habitants, les autorités israéliennes ont déduit la quantité de nourriture nécessaire et le nombre de camions autorisés à entrer chaque jour dans le territoire palestinien, soit 106 véhicules chargés de vivres et produits de première nécessité. Lire la suite

L’émir du Qatar pour la première fois en visite à Gaza.

L’émir du Qatar se rendra mardi dans la bande de Gaza, pour la première visite d’un chef d’Etat étranger depuis que le Hamas en a pris le contrôle en 2007, selon des sources proches du mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza. L’émir du Qatar arrivera à Gaza mardi, a déclaré dimanche à l’AFP une source proche du gouvernement du Hamas à Gaza sous le couvert de l’anonymat.

Demain (lundi), une délégation qatarie viendra à Gaza pour préparer le programme et discuter des détails de la visite de cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, a-t-on ajouté. L’émir du Qatar se rendra à Gaza mardi pour inaugurer plusieurs projets de développement dans l’enclave palestinienne, avait auparavant annoncé l’agence de presse Shihab, citant un responsable du Hamas. Il s’agit de la première visite d’un chef d’Etat arabe dans la bande de Gaza depuis son occupation par Israël en 1967. L’émir est également un des plus importants dirigeants internationaux à se rendre à Gaza depuis que le Hamas est devenu maître du territoire en juin 2007, au détriment du mouvement Fatah du président Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité palestinienne. Selon l’agence de presse officielle qatarie QNA, l’émir a appelé dimanche le président Abbas pour évoquer avec lui les relations bilatérales. Plus tôt dans la journée, il avait reçu un appel du chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, pour un entretien sur la situation sur la scène palestinienne. Lire la suite

La Ligue de Défense Juive commet une nouvelle attaque "anti-juive" sur un journaliste.

La LDJ, ligue de défense juive, récidive! Une fois de plus, ce groupus-ridi-cule a attaquée un journaliste indépendant près du domicile d’un membre de sa famille. Ce journaliste, de confession juive, a été attaqué suite a ses articles et a ses analyses dénonciatrices envers la politique du gouvernement Israélien.

Le journaliste de 24 ans, qui était venu rendre visite à sa famille, a reçu des appels anonymes provenant de sauvages scandant des "Am Israël Haï" accompagné d’insultes et de menaces de mort envers lui et sa famille. Les gendarmes ont retrouvé une bouteille avec de l’acide et de l’aluminium qui avait été jeté sur la voiture du journaliste. Les murs du cabinet médical d’un des membres de sa famille ont aussi été tagués, de manière a intimider le journaliste et a le dissuader de stopper ses activités.

Ce Jeudi 20 septembre, deux jeunes gens de 17 et 20 ans, membres de la ligue de défense juive ont été interpelés suite a l’agression.

Le caractère "antisémite" déclencheur de cette attaque.

Après avoir attaqué Olivia Zemmor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine, et Jacob Cohen, écrivain anti-sioniste, la LDJ récidive une nouvelle fois dans l’agression a caractère "antisémite". Initialement habitué a commettre des agressions "Islamophobe" et anti-proPalestiniens. Lire la suite

La Palestine est financierment asphixiée par Israel, selon la Banque Mondial.

La Banque mondiale prévient que la crise financière des Territoires palestiniens s’aggrave et exhorte les donateurs à agir rapidement pour soutenir l’Autorité palestinienne.

Les finances de l’Autorité palestinienne, qui dirige la Cisjordanie, ont été affaiblies par la baisse des aides internationales, l’augmentation des dépenses pour les retraites et les emprunts, ainsi qu’une baisse des recettes en raison de la crise économique, principalement dans la Bande de Gaza aux mains du Hamas.

Dans son rapport rendu public mercredi, la Banque mondiale souligne qu’une croissance durable demande un fort investissement du secteur privé, mais ce développement est entravé par Israël qui empêche la circulation des Palestiniens dans 60% de la Cisjordanie.

La majorité des terres arables et des terrains sont situés en territoire cisjordanien, mais se trouvent sous contrôle total de l’Etat hébreu. Lire la suite

Abbas et le Hamas se rejettent la faute sur l’echec de leur réconciliation.

Le président palestinien Mahmoud Abbas et le Hamas se sont vivement rejetés samedi la responsabilité de l’échec de la réconciliation nationale.

"La réconciliation, ce sont les élections, et vouloir établir un émirat indépendant à Gaza ne marchera pas", a asséné M. Abbas lors d’une allocution télévisée, visant le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza et a son propre gouvernement.

"La réconciliation ne sera pas réalisée tant que la Commission électorale n’aura pas entamé l’enregistrement (des électeurs, NDLR) à Gaza pour que les élections aient lieu trois mois après", a-t-il accusé.

En outre, le chef du gouvernement du Hamas "Ismaïl Haniyeh n’a pas le droit de représenter la Palestine à l’étranger en tant que Premier ministre", a-t-il ajouté, en référence au projet de M. Haniyeh de participer le mois dernier au sommet des Non-Alignés à Téhéran, auquel il a dû renoncer en raison des menaces de boycott de M. Abbas.

"Abbas a achevé son mandat en vertu de la loi et il n’est président que dans le contexte du consensus national (palestinien), qu’il a détruit dans son discours", a vertement répliqué dans une déclaration à l’AFP le porte-parole du gouvernement du Hamas, Taher al-Nounou. Lire la suite

La Palestine demandera le statut d’Etat non membre le 27 septembre a l’ONU.

La Palestine est déterminée à demander le statut exceptionnel d’Etat "sous occupation" non membre à l’Onu, a déclaré samedi lors d’une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

"Nous voulons nous adresser à l’Onu pour être reconnus en tant qu’Etat sous occupation, conformément à la 4e Convention de Genève", a précisé M.Abbas.

(La 4e Convention de Genève protège les civils qui se trouvent aux mains de l’ennemi ou en territoire occupé contre les actes de violence et l’arbitraire, ndlr).

Et de rappeler que 133 Etats membres de l’Assemblée générale des Nations unies avaient déjà reconnu la Palestine en tant qu’Etat avec Jérusalem-Est comme capitale, et que la Palestine avait ses ambassades dans ces pays.

Le dirigeant palestinien a toutefois reconnu subir une puissante pression de la part de bien des pays, en particulier de la part des Etats-Unis et de certains pays de l’Europe de l’Ouest, qui s’opposaient à ce que la Palestine soit reconnue en tant qu’Etat au niveau international.

Selon les médias, le président Abbas présenterait sa requête le 27 septembre, le jour où il doit prendre la parole devant l’Assemblée générale de l’Onu. Lire la suite