1montFAyNeta

INFO: Rencontre entre le premier ministre Palestinien Salam Fayyad et Netanyahou à Jérusalem.


Le Premier ministre israélien rencontre son homologue palestinien, ce mardi 17 avril. Cette rencontre a le mérite de renouer le dialogue direct après 18 mois de gel des négociations.

Selon les informations diffusées par la presse, le Premier ministre israélien devrait proposer la mise en place d’un dialogue direct entre lui-même et le président palestinien Mahmoud Abbas. « Durant sa rencontre la semaine prochaine avec une délégation palestinienne, Benjamin Netanyahou proposera d’élever le niveau des pourparlers directement entre lui-même et Abou Mazen », le nom de guerre du président palestinien Mahmoud Abbas, avait affirmé la semaine dernière le bureau de Benjamin Netanyahou. 

Une lettre du président Abbas

Du côté palestinien, le conseiller politique du président de l’Autorité palestinienne Nimr Hammad a indiqué la semaine dernière qu’une « délégation palestinienne remettra une lettre du président Abbas au Premier ministre Netanyahou ».

Evoquée depuis une réunion arabe en février, cette lettre de doléances a pour but de mettre Israël devant ses responsabilités face à l’échec du processus de paix, selon des sources officielles palestiniennes. Le président Abbas, cité par l’agence officielle palestinienne Wafa, avait précisé le 3 avril qu’il accuserait dans sa lettre Benjamin Netanyahou d’avoir « fait de l’Autorité palestinienne une non-Autorité ».

Ofir Gendelman, porte-parole du bureau de Benjamin Netanyahou, avait pour sa part affirmé la semaine dernière que le Premier ministre israélien enverrait sa propre lettre à Mahmoud Abbas après la rencontre avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad.

« L’Autorité palestinienne a perdu sa raison d’être »

« A la suite des actions entreprises par les gouvernements israéliens successifs, l’Autorité nationale palestinienne n’a plus aucune autorité ni réelle compétence dans les domaines politique, économique, social, territorial et de sécurité », déplore Mahmoud Abbas, selon ce projet de texte. « En d’autres termes, l’Autorité palestinienne a perdu sa raison d’être », conclut-il. Il estime que celle-ci ne pourra plus continuer à remplir ses obligations si cette situation persiste.

La substance du texte, qui contenait à l’origine notamment la menace de dissoudre l’Autorité palestinienne, aurait été atténuée en raison de fortes pressions américaines, a récemment indiqué le quotidien israélien « Haaretz ».

Le président palestinien demande en outre pour reprendre les négociations de paix, arrêtées depuis septembre 2010, qu’Israël « libère tous les prisonniers palestiniens », en particulier ceux incarcérés avant les accords d’Oslo (1993), et « revienne sur toutes les décisions prises depuis 2000 qui sapent les accords signés entre Israël et l’OLP ».

Il réitère son « engagement à une politique de tolérance zéro envers la violence » mais demande à Israël de « comprendre que la colonisation érode la confiance des Palestiniens envers son engagement à la réconciliation et l’idée d’une solution à deux Etats ». « La logique est simple : si vous soutenez l’établissement d’un Etat palestinien, pourquoi construire sur son territoire? », souligne-t-il.

Israël rejette ces revendications et se dit prêt à des négociations « sans condition préalable ».

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120417.OBS6327/israel-palestine-rencontre-au-sommet-apres-18-mois-de-gel-des-negociations.html

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s